La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Maladie Génétique :

La Myélopathie Dégénérative

 

La DM, qu’est-ce que c’est ? Pourquoi ce test ?

 

Selon la science 

La myélopathie dégénérative (DM) fait partie des maladies neurodégénératives. C’est donc une maladie qui affecte le cerveau (globalement le système nerveux) progressivement. Cela entraîne la mort de cellules nerveuses. En fait, la gaine de myéline des nerfs spinaux dégénère progressivement, ainsi que la substance blanche de la moëlle épinière. Cette maladie amène une perturbation de la communication entre le cerveau et la moelle épinière du chien. Plusieurs races de chien sont connues pour être affectées. Dans une recherche menée par Firdova et ses collègues en 2014 sur 1726 chiens de 15 races pures, on fait mention que les deux races les plus touchées seraient le Pembroke Welsh Corgi et le Rhodesian ridgeback (Firdova et al., 2014). 

 

Les symptômes 

Cette maladie amène la paralysie des pattes arrières chez le chien. Ça débute par un manque de coordination et ensuite par une paralysie progressive. Si on pouvait comparer cette maladie à une maladie humaine, ce qui nous vient en tête c’est la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Ça se déclare, en moyenne, vers les 8 ans. On peut déceler la maladie par un début de démarche oscillante et un faiblesse dans les membres. Le chien deviendra paraplégique. Il est possible de s’adapter à la condition en achetant un fauteuil roulant pour chien. Le chien peut très bien avoir une belle qualité de vie et être heureux, et ce, pendant les quelques années qui suivent la paraplégie. Il n'y a malheureusement pas de remède ou de traitement spécifique. Le but est d'améliorer la qualité de vie du chien souvent avec une médication. La physiothérapie est également possible.

 

 

Je vous invites à regarder ce beau vidéo démontrant un corgi choyé, malgré sa maladie. 

 

 

 Comment éviter de la propager ?

En tant qu'éleveur, nous testons nos chiens reproducteurs et limitons les risques de propagation. Cet aspect est retenu dans la sélection de nos mâles et femelles. Il est possible de faire des combinaisons de reproducteurs en sachant à peu près ce qui ressortira du lot, car c’est une maladie récessive. Selon les résultats des tests ADN, il est possible d’avoir les probabilités et de savoir si nos chiens sont à risque ou non. En fait, trois résultats ADN sont possibles :

 

Clear/Normal = Ne porte pas le gène de la DM 

Carrier/Porteur = Porte le gène de la DM, mais ne la développera pas. 

At risk/À risque = Porte le gène de la DM et est à risque de la développer. 

 

En dépistant les reproducteurs, les bons éleveurs vont pouvoir adapter les accouplements pour éviter de propager la maladie le plus possible. Accoupler deux reproducteurs "porteur" augmente énormément les chances d’avoir des "à risque". Cependant, un "at risk" ne condamne pas automatiquement le chien. Un chien ayant ce résultat, selon les études, aurait un faible pourcentage de chance de la développer.

Voici les combinaisons de génotypes des parents et les résultats possibles de sortir dans les chiots :

 

Comment s’assurer des résultats ? 

Les résultats reviennent aux éleveurs sous forme de certificat génétique garantie à vie. Il est important de demander à voir ces papiers. Ces documents démontrent les résultats des reproducteurs et aident à prévoir les résultats des chiots par parenté. 

 

Sources : Antagène. La myélopathie dégénérative & Firdova et ses collaborateurs (2014)

 

https://www.antagene.com/fr/aucune/la-myelopathie-degenerative

 https://doi.org/10.1016/j.jbiotec.2014.07.174

 

 

 

 

 

 

Source : Cate Dog, 2017. https://catedog.com/chien/03-sante-chien/12-maladies-neurologiques-chien/myelopathie-degenerative-chez-le-chien/Source : Cate Dog, 2017. https://catedog.com/chien/03-sante-chien/12-maladies-neurologiques-chien/myelopathie-degenerative-chez-le-chien/